Brezhoneg ha Plijadur !

Brezhoneg ha Plijadur !

Accueil > fr > Projets financés > Le Conseil des Sages

Le Conseil des Sages

lundi 14 octobre 2013

Pour garantir la neutralité de la sélection des projets et de la répartition des bénéfices nous faisons appel à un conseil des sages, autonome de l’équipe organisatrice et constitué de personnes (entre 5 et 11) issues du monde culturel, artistique, journalistique, de l’enseignement, de l’économie,....
Sollicitées pour leur implication envers la langue bretonne bien sûr, mais aussi pour la diversité de leurs domaines d’intervention et de leurs expériences, ces personnes apportent un regard éclectique sur les projets présentés.

La validation des projets

Le conseil d’administration de l’association se réserve le droit d’apprécier l’originalité et la pertinence de chaque projet reçu.
Il peut rejeter une candidature s’il ne la juge pas conforme aux fondamentaux posés dans l’appel à projet. Les sages ont environ un mois pour prendre connaissance de chaque dossier et demander des précisions avant la réunion de délibération où chaque projet est discuté à son tour.

Le « comité de sages » effectue son choix selon les critères d’appréciation suivants :

  • adéquation aux objectifs généraux de l’opération et de l’appel à projet,
  • utilisation de la langue bretonne dans la réalisation du projet,
  • qualité de la mise en relation des acteurs sur le secteur concerné,
  • niveau de mobilisation des acteurs dans le cadre du projet et qualité des prestations proposées,
  • qualité des supports de transmission de la langue développés dans le cadre du projet,
  • ampleur du territoire couvert par le projet et du public auquel il s’adresse
  • pérennité du projet dans la durée et capacité de le poursuivre sur les années suivantes,

Pour garantir l’impartialité du choix et du vote des financements, en cas de proximité entre un membre du comité et un ou des projets présentés, l’association lui demande de ne pas prendre part au vote et de ne pas présenter ni défendre le projet afin que les autres porteurs de projets ne soient pas lésés.