Brezhoneg ha Plijadur !

Brezhoneg ha Plijadur !

Accueil > fr > Qu’est-ce que la Redadeg ? > La Redadeg en quelques mots...

La Redadeg en quelques mots...

lundi 22 juin 2015

La Redadeg est une course de relais lancée en 2008 et qui a lieu tous les deux ans.

JPEG - 185.2 ko
Bazh_eilañ_ 185.2 ko (JPEG)
bazh-test ar Redadeg

Festive, populaire et engagée, elle traverse la Bretagne, de jour comme de nuit pour symboliser la transmission d’une langue bretonne vivante, créative et dynamique, à travers les générations et les territoires.

Pour soutenir des projets en faveur de la langue bretonne les kilomètres sont vendus et le bénéfice est redistribué. Ce sont des initiatives nouvelles sélectionnées sur dossier, elles sont très diverses et peuvent concerner l’enseignement, les loisirs, les médias, le sport ou la culture mais toujours favorisent la pratique du breton dans la vie sociale et familiale.

La course parcourt les 5 départements bretons sur 1700 kms en traversant plus de 300 communes. En 2018, pour sa 6ème édition la Redadeg aura lieu du 4 au 12 mai. Un appel a candidater pour l’organisation des fêtes de départ et d’arrivée est lancé, les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 13 décembre 2016.

La Redadeg défend le principe « Brezhoneg ha plijadur » ! « langue bretonne et plaisir » ! On peut y courir en famille, entre amis ou collègues, déguisé, en musique, suivre la course à pieds ou en rollers, en poussettes ou à vélo… créer de l’animation ou profiter des festivités locales, concerts, théâtre, stands, petits déjeuners… organisés selon le lieu et l’heure du passage de la course. L’essentiel est de participer, d’être vus, de s’amuser et c’est aussi l’occasion d’entendre, de faire entendre et d’utiliser le breton !

Le témoin, symbole de la langue bretonne, transporte un message gardé secret, il passe de main en main et est lu à l’arrivée.

La Redadeg est un événement à la fois solidaire, sportif, culturel, populaire et festif.

La Redadeg est un événement à fort impact médiatique (en Bretagne et au delà), économique (direct et indirect) et culturel.